3 plantes anti-diabètes et anti-viellissement

Berbérine

Savez-vous que l’on peut avoir le diabète ou une tendance diabétique sans être diagnostiqué?


Le diabète touche plus de 500 millions de personnes dans le monde, 50 % des diabétiques s'ignorent!

Pourquoi ça ?

Puisque le test se fait au réveil à jeun, vous pouvez très bien avoir un taux de glycémie normalement à ce moment, mais un taux anormalement élevé après manger. Ces personnes qui ont le « diabète caché » ont tendance d’avoir de problèmes de poids, vieillissement accéléré (rides, perte de masse musculaire), Problèmes de concentration, déprime, etc.


Selon des recherches, 3 plantes peuvent contribuer à faire fonctionner notre fabrication interne de l’insuline correctement pour réguler notre taux de glycémie naturellement


La berbérine


La berbérine est produite par certaines espèces végétales comme l'épine vinette, l'hydraste du Canada ou encore le coptis japonais ou coptis chinensis. La berbérine a un goût super amer, il y a un proverbe chinois pour décrire quelque chose que l’on subit mais difficile à faire comprendre ou obtenir d’empathie d’autrui est « comme si un muet qui a avalé de la berbérine » !


Elle est utilisée depuis des millénaires en médecine chinoise et ayurvédique.


Elle régule la production d'insuline, hormone qui gère le taux de glucose dans le sang.


Elle provoque l'apparition d'une autre hormone, la GLP-1, au niveau de l'intestin.

Cette hormone va également stimuler la production d'insuline au niveau du pancréas.


Elle stimule la sensibilité des récepteurs à l'insuline présents dans les cellules.

Avec une sensibilité accrue, l'insuline va mieux jouer son rôle de facilitateur de la pénétration du glucose dans les cellules (le taux de sucre dans le sang va donc diminuer mécaniquement).



la cannelle


Celle-là, on la connaît et l’aime, n’est-ce pas?!


La cannelle ne sert pas qu'à améliorer le goût d'une tarte aux pommes, elle peut aussi faire baisser la glycémie dans le sang! 

know and love this one, don't we?!



le murier japonais  


Le murier japonais


Il ralentit le passage du sucre dans le sang


Des enzymes -glucosidases coupent les glucides (grosses molécules) en glucose (plus petites molécules) afin qu'il puisse être absorbé par la muqueuse intestinale et ainsi passer dans le sang. La DNJ présent dans les feuilles de mûrier japonais inhibe l'action des glucosidases.

Cette inhibition diminue le pic sanguin de glycémie consécutif à l'absorption des glucides alimentaires.